La façon de percevoir les animaux de compagnie est en constante évolution en Amérique du Nord. Maintenant plus que jamais, les animaux sont considérés comme des êtres sensibles et ayant droit de vivre une vie sans souffrance ou douleur inutile. Nos animaux sont désormais considérés comme des membres de la famille. Pour cette raison, les parents d’animaux recherchent des traitements médicaux préventifs et d’urgence pour leurs compagnons.

Comme le gouvernement n’offre aucun financement en médecine vétérinaire, chaque établissement pratiquant ce domaine d’expertise est considéré comme étant privé. Par conséquent, les propriétaires doivent payer les factures des soins médicaux pour leurs animaux de compagnie. Cela peut être inattendu pour certains clients, spécialement au Canada, où les soins médicaux pour les humains sont couverts. Souvent, le client ne peut se permettre les soins préventifs ou d’urgence requis pour leur animal.

Les vétérinaires, les techniciennes en santé animale et le personnel travaillant en milieu de la santé animale sont connus pour être des gens qui adorent et qui sont passionnés par les animaux. Face à l’incapacité des clients à payer des services médicaux pour leurs compagnons, la majorité des cliniques vont charger une valeur moindre pour les services rendus, pour que leurs patients puissent bénéficier des soins qu’ils nécessitent. Toutefois, le personnel de la clinique a encore besoin d’un revenu durable, de sorte que les prix sont encore trop élevés pour certains Canadiens.

Il y a aussi le fait que la plupart des Canadiens n’ont pas de revenu constant et, en cas d’urgence, ne sont pas en mesure de trouver les fonds nécessaires pour assumer les frais reliés à cette urgence. 1 Parfois, les clients ne s’attendent pas à la rapidité avec laquelle les soins préventifs de base chez les animaux peuvent s’additionner. Pour cette raison, ils ne donneront pas nécessairement les vaccins qui permettent la prévention de certaines maladies sévères et/ou certains virus mortels à leurs chats ou leurs chiens. Face à une maladie ou un accident le client qui ne peut se permettre les traitements pour aider son animal doit se résoudre à ne pas le traiter ou bien l’euthanasier

Ce problème semble avoir aucune solution. Comment les soins vétérinaires peuvent être justes pour tous les Canadiens mais aussi pour la clinique et les employés?

Le plus important comment peut-on prévenir les euthanasies inutiles de nos animaux adorés? Une solution peut être l’assurance pour nos animaux. L’assurance pour les animaux peut se comparer à l’assurance privée pour notre santé comme celle pour la médication, les accidents, etc. La prime dépendera de l’âge de l,animal ainsi que toutes conditions pré-existantes. Comme pour nos assurances santé, plus nous sommes jeunes, plus la prime sera basse et moins de conditions seront excluses.

Il est recommandé de prendre une assurance pour votre animal lorsqu’il est encore jeune. Renseignez-vous sur les différentes compagnies et comparer les différents prix qui conviennent à votre style de vie. Certaines compagnies offrent des plans illimités avec de fortes primes et d’autres offriront de petites primes mais avec un plafond de 2500$ par année. Informez-vous aussi ce que les compagnies couvriront. Est-ce qu’elle couvre juste les accidents ou maladies ou couvre-t-elle aussi les frais reliés aux vaccins? Il est très important de faire cette recherche pour avoir la meilleure affaire pour votre animal. Vous devez savoir que certaines maladies spécifiques à certaines races de chats ou chiens ne sont pas couvertes, ainsi que les conditions préexistantes. Il est préférable de s’adresser à un agent pour avoir les bonnes informations pour pourvoir faire votre choix. Si vous avez une assurance maison/auto, demandez-leur s’il offre aussi pour les animaux. Souvent en combinant plusieurs assurances, le prix sera plus bas pour la prime.

Pour ceux et celles qui ont un animal plus âgé ou ayant une condition préexistante, vous devriez vérifier quand même. Si la prime est vraiment trop élevée, vous pouvez avoir un compte en banque et mettre un montant à tous les chèques de paies. Utilisez cet argent seulement pour votre animal, allant des vaccins aux imprévus comme un accident qui demande une chirurgie d’urgence.

Avoir une assurance ou un compte pour votre enfant poilu peut faire la différence entre la vie et la mort. Trop souvent un bon propriétaire ne peut plus se permettre les frais vétérinaires ou les frais reliés à une urgence. En sachant qu’il y a de l’argent disponible, vous pourrez vous concentrer sur le bien-être de votre animal dans les moments plus difficiles. Comme on voit de plus en plus de propriétaires avoir des assurances pour leurs animaux, nous assisterons à une médecine de meilleure qualité, ce qui résultera à une longévité accrue et une meilleure qualité de vie pour nos meilleurs amis.

Écrit par Erika Rao Technicienne certifiée en santé animale